Qui sommes-nous ?

 

Les Journées sociales du Québec constituent un vaste réseau de personnes engagées dans les transformations sociales de leurs différentes régions. Elles se reconnaissent dans la trajectoire issue d’un évangile libérateur, partie prenante d’une Église qui en témoigne et qui s’inspire de l’espérance des personnes oubliées. Toute personne qui se sent à l’aise avec les thèmes choisis est aussi la bienvenue.

Activités

À tous les deux ans, ce réseau se rencontre afin d’échanger sur un thème d’actualité. Au retour des Journées sociales, plusieurs régions tiennent des rencontres régionales autour du thème débattu, de façon à rejoindre plus de gens et à constituer un réseau plus permanent.

Profil des journées sociales

  • Les Journées sociales intègrent à leurs réflexions sur la conjoncture et les pratiques «la perspective chrétienne». C’est dire que l’éclairage évangélique et ecclésial est toujours présent à la démarche proposée par les organisateurs. En fait, la grande majorité des personnes participantes s’identifient à la foi chrétienne et portent l’intention de faire advenir le Royaume de Dieu au cœur du monde et de ses enjeux sociaux. Par ailleurs, d’autres groupes et personnes provenant d’organisations populaires, de syndicats ou autres entités civiles peuvent participer de plain-pied à ces journées.
  • Les Journées sociales ne sont pas un mouvement, mais plutôt une «fin de semaine de rencontres», aux deux ans, de personnes et de groupes engagés socialement, un carrefour de partenaires soucieux de solidarité sociale.
  • Les Journées sociales diffèrent d’un congrès en ce qu’elles cherchent à «faire dialoguer les pratiques et les réflexions», avec insistance sur la participation de personnes travaillant à la base. Réunir et faire réfléchir ensemble «les docteurs du dire et les artisans du faire».
  • Les Journées sociales accordent «une grande importance aux pratiques» en invitant, autant que possible, les personnes engagées socialement dans les régions ou diocèses du Québec à se préparer par des rencontres locales portant sur un thème d’actualité proposé plusieurs mois à l’avance par un comité organisateur au niveau national. Il s’agit donc d’une priorité accordée au vécu et aux personnes de diverses régions du Québec par rapport aux problématiques locales, en les conceptualisant le plus possible.
  • Les Journées sociales mettent délibérément «l’accent sur les régions». Ce qui signifie que la rencontre se déplace à chaque fois d’une région à l’autre. Le Saguenay-Lac-St-Jean a eu l’honneur d’accueillir les premières Journées sociales à l’UQAC. Occasion donc, en même temps, de faire découvrir les réalités régionales.